Portrait d'un CPE hors et grande classe, vu par Gabriel Phaure (Bac pro commerce)

 

L'homme paraît antipathique et glacial au premier abord, avec l'air rébarbatif qui se dégage des petits mouvement saccadés lents et réguliers de sa barbe lorsqu'il s'adresse à vous, résolu à vous accabler, semble-t-il, des pires crimes. Il porte toujours une tenue élégante, bien qu'il omette souvent la cravate, mais il est gauche et embarrassé dans son costume, comme un animal qui aurait revêtu une fourrure qui n'est pas la sienne. Il avance d'un grand pas vif et décidé vers les victimes de sa soudaine mauvaise humeur, quand l'envie lui en prend, et sa silhouette trapue, ventripotente est repérée de loin par les plus anciens, qui s'empressent de l'éviter. Lorsqu'il parle, il ponctue ses phrases à l'aide d'une baguette en bois qu'il agite frénétiquement pour capter l'attention, comme un chef d'orchestre rendu fou par une mouvement rapide de musique. Mais la menace n'est crédible pour personne, pas plus que le personnage que les élèves, après quelque temps estiment comme un bon bougre excentrique, fort sympathique, qui se qualifie lui-même de père fouettard ... contre tout abus.

 

Retour